mardi 20 octobre 2015

Assurance emprunteur : les 18-35 ans n'utiliseraient pas la loi Hamon

L'assureur April Santé Prévoyance a dernièrement émis un premier bilan pour son offre d'assurance de prêt crée pour les primo-accédants âgés de 18 à 35 ans. Selon le courtier en assurance, ces derniers n'ont pas réellement connaissance de ce que leur apporte la loi Hamon, à savoir qu'ils peuvent remplacer leur contrat d'assurance crédit immobilier lors de la première année de souscription, à compter de la date de signature du crédit.

Des jeunes acquéreurs en couple

6 mois après avoir été lancé, le contrat d'assurance de prêt proposé par April Santé Prévoyance aux jeunes accédants âgés de 18 à 35 ans, vient récemment de faire l'objet d'un premier bilan. Selon April Santé Prévoyance, le profil type des souscripteurs est le suivant :  Jeune de 30 ans, ne fumant et ayant emprunté 165 000 euros sur 18 ans. Et 75 % des dossiers concernent de jeunes emprunteurs en couple. Aussi, les souscripteurs de ce contrat d'assurance de prêt semblent particulièrement satisfaits de son mode d'adhésion en ligne. En effet, plus des ¾ des souscriptions ont été réalisées par signature électronique. Il faut enfin savoir que le contrat d'assurance proposé par l'assureur sera prochainement complété par la garantie invalidité permanente partielle.

La peur de ne pas bénéficier de pret

Depuis le 26 juillet 2014, la loi Hamon permet un changement d'assurance de prêt durant les 12 premiers mois de souscription, à compter de la date de signature du crédit immobilier. Cependant, selon l'assureur, cette possibilité offerte par la loi Hamon reste peu utilisée. Cette tendance est confirmée par les derniers chiffres rendus publiques par l'AFA (Association Française de l'Assurance) : seulement 15 % des emprunteurs ont recouru à la délégation d'assurance. Cela pourrait s'expliquer par le fait que de nombreux assurés craignent que leur banque ne soit pas favorable à leur demande de prêt s'ils choisissent une autre assurance crédit immobilier. Ils redoutent également que les démarches administratives ne soient trop importantes pour souscrire un autre contrat que celui de la banque.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire