jeudi 9 janvier 2014

L’assurance chômage emprunt immobilier : une garantie supplémentaire

L’assurance emprunteur est une solution pour pallier les risques d’impayés dans la cadre d’un crédit immobilier. Ainsi, pour réduire les éventuels problèmes de défaillance en cas de perte d’emploi, la souscription d’une assurance chômage s’avère judicieuse.

Comment fonctionne l’assurance chômage ?

Facultative, l’assurance chômage emprunt immobilier est d’une aide précieuse dans le cas où vous perdez votre emploi en cours de remboursement du crédit. C’est pourquoi elle est de plus en plus exigée par les organismes de prêt pour garantir le recouvrement de leur dû. Il faut souligner que cette assurance intervient seulement si l’assuré est licencié par son employeur.

Du fait de son caractère particulier, ce type d’assurance nécessite le respect de certaines conditions comme le travail en contrat à durée indéterminée (CDI), une limite d’âge qui varie selon l’organisme prêteur ou encore le rattachement du salarié à un régime général d’assurance chômage.

Les différents critères de l’assurance chômage

Il faut prendre en compte différents critères avant de choisir son contrat d’assurance chômage. Une période de carence de 6 à 12 mois au cours de laquelle le contrat ne prend pas encore effet est à prévoir. Il peut également exister un délai de franchise, négociable, qui dure en moyenne entre 3 à 6 mois où l’assurance n’accorde encore aucune indemnisation, même si vous êtes au chômage. Le décompte commence après le premier versement de l’indemnité de chômage.

Il faut aussi savoir que la prise en charge de cette garantie est limitée entre 1 à 4 ans, renouvelable par tacite reconduction jusqu’à la fin du crédit. D’autre part, le taux d’indemnisation varie d’un établissement à un autre et oscille entre 40 à 100 % des mensualités.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire