mardi 25 juin 2013

Prévision d'une taxe en fin de crédit immobilier

L’État souhaiterait créer la taxe sur les « revenus fictifs ». Celle-ci serait applicable aux propriétaires en fin de remboursement d'un crédit immobilier en raison du fait qu'ils n'aient pas de loyer à payer, comme c'est le cas lorsque l'on est locataire. Non, vous ne rêvez pas...

La taxe sur les « revenus fictifs » 

Vous êtes propriétaire d'un logement et allez bientôt finir de rembourser le prêt immobilier le finançant ?

  • Vous allez donc devoir payer la taxe sur les « revenus fictifs ». 

Mais que sont les revenus fictifs ? 

Il semblerait qu'étant donné qu'un propriétaire n'ait pas à payer de loyer, il bénéficie d'un réel avantage financier par rapport à un locataire, avantage nommé par notre gouvernement comme étant un « revenu fictif ». Les propriétaires payeraient donc une taxe bien réelle sur des revenus qui, eux, sont fictifs !

Les 100 idées du « Think Tank » : la proposition n°83 

A l'occasion des 100 jours de mandat de François Hollande, des sympathisants PS, Front de gauche et Europe Écologie les Verts lui ont remis 100 nouvelles propositions. Parmi celles-ci, la proposition n°83 fait déjà beaucoup parler d'elle :

« Inclure dans l'assiette de l'impôt sur le revenu les « revenus fictifs » que le propriétaire tire de sa résidence principale 

De même que placer de l'argent sur un livret d'épargne génère un revenu (taux d'intérêt versé par la banque), acheter son logement principal rapporte un revenu fictif (le loyer qu'on n'a pas à payer). Et de même que les intérêts des placements, ces loyers fictifs devraient être imposés sur le revenu, après déductions des intérêts d'emprunt. »

Pourquoi cette proposition de taxe sur les « revenus fictifs » ? 

Selon des calculs déjà effectués, la mise en place d'une taxe sur les « revenus fictifs » rapporterait 7,5 milliards d'euros par an à notre gouvernement !

Mais ne pensez-vous pas que les investisseurs risquent justement de ne plus investir dans la pierre à cause de cette taxe ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire